esthétique

Nombreux, sont les patients qui font recours à une opération de chirurgie esthétique dans un objectif de correction des imperfections données par la nature ou pour éliminer les affres de la vieillesse pour se sentir mieux dans la peau.
La lutte contre les signes de vieillesse, est également une démarche naturelle dont les progrès de cette spécialité de la chirurgie plastie permettent de vivre plus longtemps en bonne santé. En effet, le nombre d’hommes et de femmes qui envisagent de recourir à la chirurgie esthétique après l’âge de 60 ans, voire même plus tard est de plus en plus important.
A l’occasion d’une consultation préopératoire qui précède un acte de chirurgie esthétique, il est très fréquent qu’un chirurgien esthétique de voir ses clients patients se poser des questions sur l’opportunité pour eux de subir une intervention malgré leur âge avancé.

La chirurgie esthétique à toutes les tranches d’âge.

En invoquant l’âge et la vieillisse naturelle, on a tendance à associer un âge avancé et les problèmes de détérioration physique. Cependant, une idée reçue doit être combattue.
En termes de chirurgie esthétique, le critère prédominant à prendre en compte est celui de l’âge physiologique de chaque patient, soit celui qui dénote son état physique. C’est pourquoi, un praticien plasticien parfois refuser une opération à une patiente de 30 ans qui présente une maladie chronique ou un risque de santé majeur et accepter d’opérer une femme de 70 ans en pleine forme et en pleine santé pour la même intervention.
En réalité, il ne faut pas négliger un certain nombre de facteurs de risques qui peuvent croître avec l’âge comme les problèmes cardio-vasculaires qui peuvent survenir au détour d’une opération chirurgicale. Pour un patient âgé, un chirurgien esthétique préconise souvent la réalisation d’un check-up complet afin de mettre en lumière tout éventuel trouble ou une pathologie passée inaperçue.

À chaque âge son intervention de chirurgie esthétique?

Avant toute intervention, le chirurgien esthétique doit également prendre en compte la nature de l’acte à réaliser ainsi que le temps de récupération qu’elle nécessite.
En fait, certains actes sont plus demandés par une patienté à un âge avancé, à savoir, le lifting cervico-facial, la blépharoplastie, le cure du double menton, le traitement du relâchement cutané, une chirurgie esthétique des mains ou celle de redrapage du cou.
Il s’agit, d’opérations qui peuvent apporter une valeur ajoutée à un patient souvent motivé par une amélioration de son apparence et continuer à prendre soin de lui.

Bien préparer l’intervention d’un patient âgé.

Quel que soit l’âge du patient, la prudence impose de réaliser un bilan de santé qui s’appuie sur la pratique d’une série d’examens médicaux: Une analyse de sang, un électrocardiogramme, des analyses complémentaires en cas de maladie chronique comme le diabète ou l’hypertension.
Sachant, que certains facteurs de risques amènent le chirurgien esthétique à refuser une opération quel que soit l’âge du patient comme l’obésité,
Le tabagisme lorsque le patient n’a pas la volonté d’arrêter de fumer pendant 1 mois avant l’intervention,
Des antécédents de maladies vasculaires,
Une récente hospitalisation.

DMCA.com Protection Status