obésité

La notion d’obésité, est liée à une maladie chronique sont le traitement doit s’inscrire dans la durée, en effet, toute interruption de son processus ne peut conduire qu’à une reprise de poids comme la glycémie ou la tension artérielle qui remontent lorsque les traitements du diabète ou de l’hypertension artérielle sont arrêtés.

Dans cette optique, les régimes alimentaires suivis pour une durée limitée ne conduisent qu’à un échec.

En fait, l’accès à une meilleure compréhension des causes et mécanismes de l’obésité, conduit à un important enjeu de la recherche. De même que toute maladie chronique, l’obésité est un effet irréversible une fois installé dont la prévention de son développement est aujourd’hui primordial dans un objectif d’enrayer cette épidémie mondiale.  

Obésité, doit-elle être considérée comme une maladie chronique?

La réponse est positive.

L’obésité, constitue aujourd’hui un problème de santé publique qui préoccupe tous les pays de la planète à cause de son rôle déterminant dans le développement de certaines maladies chroniques ainsi que son influence sur le taux de mortalité.

En réalité, la chronicité de l’obésité n’est plus une question discutable depuis près d’un siècle.

Aujourd’hui, la question qui se pose est de savoir si l’obésité doit être qualifiée de «maladie». Selon World Obesity Federation, l’obésité se définie comme une maladie à la fois chronique et récidivante.

Selon un comité scientifique d’experts, l’obésite suit le modèle d’un processus pathologique, sauf que l’agent toxique ou pathologique est lié au régime plutôt qu’à un microbe.

Dans cette optique, Dr George Bray examine les effets de l’excès de nourriture, une faible activité physique ainsi que plusieurs facteurs environnementaux interagissent avec la susceptibilité génétique afin d’établir des parallèles avec les autres maladies chroniques.

Sachant, que l’ampleur de l’obésite et ses effets indésirables peuvent dépendre de la virulence ou la toxicité de l’environnement ainsi que son interaction avec l’hôte.

L’obésité, suit un processus de maladie chronique.

Les experts de l’obésite, explique que le processus d’obésité élimine le sentiment de culpabilité du patient ou l’idée qu’il soit l’unique responsables de son excès de poids.

Cela, permet également de mettre l’accent sur les façons dont la pathogenèse peut être abordée.

Enfin, cela montre aussi que le traitement avec succès l’obésité permet d’éliminer  beaucoup de ses comorbidités.

Ainsi, la déclaration de l’obésite comme une maladie permet à un sujet qui souffre de l’obésité qui désire avoir accès à un conseil et à un soutien médical se sensibiliser à la surveillance et la réduction des déterminants sociaux, les environnements obésogènes et les causes systémiques du gain de poids.

En fait, l’obésité doit être considérée comme une réponse normale à un environnement obésogène, et non pas en tant qu’un état biologiquement normal ou sain.

Enfin, la reconnaissance de l’obésite comme une maladie contribuer aussi à la réduction de la stigmatisation et permettre un changement de l’opinion et du discours publics sur la responsabilité des personnes obèses.

Dans un pays où les services de santé sont financés par des régimes d’assurance maladie, l’obésité peut être mieux prise en charge même lorsqu’elle ne soit pas accompagnée de comorbidités.

DMCA.com Protection Status