obésité

L’obésité, doit-elle être considérée comme maladie chronique?

La notion d’obésité, est liée à une maladie chronique sont le traitement doit s’inscrire dans la durée, en effet, toute interruption de son processus ne peut conduire qu’à une reprise de poids comme la glycémie ou la tension artérielle qui remontent lorsque les traitements du diabète ou de l’hypertension artérielle sont arrêtés.

Dans cette optique, les régimes alimentaires suivis pour une durée limitée ne conduisent qu’à un échec.

En fait, l’accès à une meilleure compréhension des causes et mécanismes de l’obésité, conduit à un important enjeu de la recherche. De même que toute maladie chronique, l’obésité est un effet irréversible une fois installé dont la prévention de son développement est aujourd’hui primordial dans un objectif d’enrayer cette épidémie mondiale.  

Obésité, doit-elle être considérée comme une maladie chronique?

La réponse est positive.

L’obésité, constitue aujourd’hui un problème de santé publique qui préoccupe tous les pays de la planète à cause de son rôle déterminant dans le développement de certaines maladies chroniques ainsi que son influence sur le taux de mortalité.

En réalité, la chronicité de l’obésité n’est plus une question discutable depuis près d’un siècle.

Aujourd’hui, la question qui se pose est de savoir si l’obésité doit être qualifiée de «maladie». Selon World Obesity Federation, l’obésité se définie comme une maladie à la fois chronique et récidivante.

Selon un comité scientifique d’experts, l’obésite suit le modèle d’un processus pathologique, sauf que l’agent toxique ou pathologique est lié au régime plutôt qu’à un microbe.

Dans cette optique, Dr George Bray examine les effets de l’excès de nourriture, une faible activité physique ainsi que plusieurs facteurs environnementaux interagissent avec la susceptibilité génétique afin d’établir des parallèles avec les autres maladies chroniques.

Sachant, que l’ampleur de l’obésite et ses effets indésirables peuvent dépendre de la virulence ou la toxicité de l’environnement ainsi que son interaction avec l’hôte.

L’obésité, suit un processus de maladie chronique.

Les experts de l’obésite, explique que le processus d’obésité élimine le sentiment de culpabilité du patient ou l’idée qu’il soit l’unique responsables de son excès de poids.

Cela, permet également de mettre l’accent sur les façons dont la pathogenèse peut être abordée.

Enfin, cela montre aussi que le traitement avec succès l’obésité permet d’éliminer  beaucoup de ses comorbidités.

Ainsi, la déclaration de l’obésite comme une maladie permet à un sujet qui souffre de l’obésité qui désire avoir accès à un conseil et à un soutien médical se sensibiliser à la surveillance et la réduction des déterminants sociaux, les environnements obésogènes et les causes systémiques du gain de poids.

En fait, l’obésité doit être considérée comme une réponse normale à un environnement obésogène, et non pas en tant qu’un état biologiquement normal ou sain.

Enfin, la reconnaissance de l’obésite comme une maladie contribuer aussi à la réduction de la stigmatisation et permettre un changement de l’opinion et du discours publics sur la responsabilité des personnes obèses.

Dans un pays où les services de santé sont financés par des régimes d’assurance maladie, l’obésité peut être mieux prise en charge même lorsqu’elle ne soit pas accompagnée de comorbidités.

fumer

Comment la chirurgie esthétique peut-elle vous empêcher de fumer?

Pour un fumeur ou une fumeuse qui envisage de subit une opération de chirurgie esthétique, il est vivement recommandé d’arrêter de fumer pendant 1 mois avant et après l’intervention afin d’éviter les risques liées au tabagisme.
Avant toute opération chirurgicale, il est très important d’arrêter de fumer y compris la cigarette électronique afin de réduire au maximum les risques liés à l’intervention et au profit de l’assurance d’une plus grande sécurité, un meilleur résultat esthétique et une phase de convalescence plus rapide.
Le point sur les avantages de l’arrêt forcé du tabac sur le long terme.

Arrêter de fumer, élimine les risques liés au tabagisme en termes de chirurgie esthétique.

En règle générale, le tabac est mauvais pour la santé.
En fait, le tabagisme avant ou après une chirurgie esthétique ne fait que provoquer plusieurs complications parfois majeures, à savoir:
Augmenter les problèmes cardiovasculaires ou de respiration comme les risques de phlébite, une embolie pulmonaire ainsi qu’une forte augmentation des œdèmes,
Des complications liées à une infection dont le risque de survenue est important chez un patient ayant fumé avant une intervention.

Arrêter de fumer, élimine les risques liés à la cicatrisation après une chirurgie esthétique.

La majorité des risques de tabac, ont trait à la phase de cicatrisation.
Au profit d’une bonne cicatrisation, il est vivement conseillé de ne pas fumer pendant les 4 semaines qui suivent une opération de chirurgie esthétique, en effet, les cigarettes contiennent du monoxyde de carbone qui remplace l’oxygène dans les globules rouges qui amènent normalement l’oxygène vers la cicatrice pour qu’elle puisse se réparer.
En fait, l’oxygène permet aux cellules de cicatrice de se régénérer à plein régime. Ainsi, la diminution de l’oxygène empêche le bon fonctionnement des poumons, de survivre, voire causer une nécrose.
En fait, un patient qui fume avant et directement après un acte de chirurgie esthétique peut avoir une cicatrisation à la fois plus longue, plus difficile et sujette à des complexités telle qu’une cicatrice brunie, des tissus abîmés ou des points de sutures qui sautent.

Chirurgie esthétique, Une véritable motivation pour arrêter de fumer.

Les statistiques, affirment que les risques de complication post-opératoires se multiplient par 12 chez un patient fumeur, voire une mauvaise cicatrisation qui peut atteindre la nécrose de certains tissus.
En fait, le manque d’oxygénation de l’organisme provoqué par le tabac peut aussi provoquer des œdèmes, des phlébites ou des embolies pulmonaires.
Les études cliniques, démontrent que fumer une seule cigarette pendant plusieurs semaines qui précédent une intervention augmente fortement ce risque tandis qu’une autre étude publiée par la revue Plastic and Reconstructive Surgery 42 patients confirment qu’après 5 ans de leurs opérations, 40% des patients ont arrêtés de fumer quotidiennement et 1/4 avait arrêté complètement le tabagisme.
En fait, 70% des patients ont trouvé la motivation grâce aux paroles du chirurgien esthétique concernant les effets néfastes du tabac.
En fait, l’exposition des risques post-opératoires liées à la chirurgie esthétique, constitue à la fois un véritable déclencheur et un sevrage formé même de façon temporaire qui amène un patient d’arrêter définitivement de fumer.

esthétique

Y a-t-il un âge maximum pour la chirurgie esthétique?

Nombreux, sont les patients qui font recours à une opération de chirurgie esthétique dans un objectif de correction des imperfections données par la nature ou pour éliminer les affres de la vieillesse pour se sentir mieux dans la peau.
La lutte contre les signes de vieillesse, est également une démarche naturelle dont les progrès de cette spécialité de la chirurgie plastie permettent de vivre plus longtemps en bonne santé. En effet, le nombre d’hommes et de femmes qui envisagent de recourir à la chirurgie esthétique après l’âge de 60 ans, voire même plus tard est de plus en plus important.
A l’occasion d’une consultation préopératoire qui précède un acte de chirurgie esthétique, il est très fréquent qu’un chirurgien esthétique de voir ses clients patients se poser des questions sur l’opportunité pour eux de subir une intervention malgré leur âge avancé.

La chirurgie esthétique à toutes les tranches d’âge.

En invoquant l’âge et la vieillisse naturelle, on a tendance à associer un âge avancé et les problèmes de détérioration physique. Cependant, une idée reçue doit être combattue.
En termes de chirurgie esthétique, le critère prédominant à prendre en compte est celui de l’âge physiologique de chaque patient, soit celui qui dénote son état physique. C’est pourquoi, un praticien plasticien parfois refuser une opération à une patiente de 30 ans qui présente une maladie chronique ou un risque de santé majeur et accepter d’opérer une femme de 70 ans en pleine forme et en pleine santé pour la même intervention.
En réalité, il ne faut pas négliger un certain nombre de facteurs de risques qui peuvent croître avec l’âge comme les problèmes cardio-vasculaires qui peuvent survenir au détour d’une opération chirurgicale. Pour un patient âgé, un chirurgien esthétique préconise souvent la réalisation d’un check-up complet afin de mettre en lumière tout éventuel trouble ou une pathologie passée inaperçue.

À chaque âge son intervention de chirurgie esthétique?

Avant toute intervention, le chirurgien esthétique doit également prendre en compte la nature de l’acte à réaliser ainsi que le temps de récupération qu’elle nécessite.
En fait, certains actes sont plus demandés par une patienté à un âge avancé, à savoir, le lifting cervico-facial, la blépharoplastie, le cure du double menton, le traitement du relâchement cutané, une chirurgie esthétique des mains ou celle de redrapage du cou.
Il s’agit, d’opérations qui peuvent apporter une valeur ajoutée à un patient souvent motivé par une amélioration de son apparence et continuer à prendre soin de lui.

Bien préparer l’intervention d’un patient âgé.

Quel que soit l’âge du patient, la prudence impose de réaliser un bilan de santé qui s’appuie sur la pratique d’une série d’examens médicaux: Une analyse de sang, un électrocardiogramme, des analyses complémentaires en cas de maladie chronique comme le diabète ou l’hypertension.
Sachant, que certains facteurs de risques amènent le chirurgien esthétique à refuser une opération quel que soit l’âge du patient comme l’obésité,
Le tabagisme lorsque le patient n’a pas la volonté d’arrêter de fumer pendant 1 mois avant l’intervention,
Des antécédents de maladies vasculaires,
Une récente hospitalisation.

tourisme médical

Le tourisme médical entre chiffres et statistiques

La notion de tourisme médical dit le «tourisme de santé», fait référence à se faire soigner dans un pays autre que celui de la résidence afin de réaliser des économies ou le bénéfice de soins et de tarifs qui ne sont disponibles qu’à l’étranger.
Quant à la chirurgie esthétique, elle est liée à une spécialité qui s’inscrit dans le cadre d’un besoin de modifier une apparence pour mettre fin à une malformation, une difformité ou un traumatisme qui peut survenir à la naissance ou de façon secondaire souvent du fait de la vieillisse naturelle.

1-Evolution du tourisme médical par chiffres.

Selon des études menées par Visa et Oxford Economics à propos du tourisme médical, le chiffre d’affaires entier de ce secteur économique va augmenter de 25% pendant la décennie
2015 et 2025 avec un chiffre référentiel de 56 milliards enregistré rien qu’en 2015 ce qui permet d’avoir une idée approximative sur l’évolution attendue pendant les 8 prochaines années.

Pendant ces 5 dernières années, le nombre de patienté étrangère à évolué pour passer de 7,5 millions à 16 millions patients et patientes ce qui traduit plus qu’un doublement du nombre de visiteurs ayant quitté leurs pays et venir dans un pays comme la Tunisie pour subir des soins médicaux ainsi que de diverses opérations chirurgicales à visée esthétique ou réparatrice.

2-Quelles sont les interventions chirurgicales à effectuer?

D’après les mêmes, il existe une association entre les interventions souhaitées par la patienté et les pays à visiter afin d’effectuer ses soins médicaux et des opérations chirurgicales dans plusieurs destinations comme la Turquie connue pour effectuer des soins d’ophtalmologie, l’Espagne et la Hongrie pour la chirurgie dentaire et la Tunisie pour la chirurgie esthétique et médicale.

En effet, il existe peu de destinations spécialisées et tous les pays proposent les mêmes services de santé avec un seul objectif qui consiste à attirer les patients qui veulent subir plusieurs types d’interventions médicales et chirurgicales.

3-Ce qui motive les patients à passer leur séjour médical en Tunisie.

Le premier avantage de la destination Tunisie, est celui de l’offre financière et les tarifs tout compris à la portée de tous les budgets avec le privilège d’un accompagnement sans pareille. Il s’agit, d’offres abordables qui rendent les séjours esthétiques accessibles aux différentes couches sociales avec une prestation de haute qualité.
En Tunisie, les agences de tourisme médical proposent des séjours à 50% moins chers qu’en France, la Belgique, l’Italie ou la Suisse pour des prestations médicales à qualité égale qui intègre l’accueil, l’hospitalisation et l’hébergement dans des hôtels de luxe au bord de la mer.

Outre la démocratisation des offres, la Tunisie se distingue également par ses nouveaux cabinets et nouvelles cliniques dans un objectif de garantie d’une prise en charge du patient dés son arrivée, pendant son hospitalisation ainsi que la convalescence jusqu’à son départ.
En Tunisie, toute opérations de chirurgie plastique se déroule dans un établissement au sein duquel l’exercice de cette spécialité doit observer des conditions optimales et aux petits soins d’un personnel médical qualifié.

tourisme médical

Combien coûte une opération de chirurgie esthétique en Tunisie?

Dans un objectif de promotion du tourisme médical, les professionnels du secteur tunisiens proposent des séjours médicaux tout compris pour attirer une patienté venant de l’Europe, l’Algérie, la Libye et l’Amérique du Nord.
Si l’acharnement et la continuité médiatiques se base en particulier sur les compétences médicales, le plateau technique et l’infrastructure médicale et touristique en Tunisie ont largement fait leurs preuves, la démocratisation des offres à permis de rendre ce secteur un des fleurons de l’industrie nationale. En effet, le premier avantage de la destination Tunisie est lié à ses tarifs tout est compris et à portée de tous les budgets.
Les agences de tourisme médical, commercialisent des séjours esthétiques à 60% moins chers qu’en France, la Belgique, l’Italie ou la Suisse pour des prestations médicales à qualité égale qui intègrent l’accueil, les soins et l’hébergement dans des hôtels de luxe.

Quelles sont vos cliniques esthétiques en Tunisie?

Univers Med, est une agence de tourisme médical ayant fait le choix d’établir un partenariat avec des cliniques de haut standing équipées de matériel de dernières technologies et faire appel à des chirurgiens et médecins esthétiques et spécialistes en chirurgie bariatrique de renommé internationale, en effet, ils sont reconnus pour leur réponse à des demandes de qualité, professionnalisme, d’écoute et flexibilité.

Le critère de choix de nos cliniques partenaires, est celui de la certification, utilisation des technologies de pointe, la qualité de soins ainsi que les conditions d’accueil des patients.

En réalité, le choix de la Polyclinique des Jasmins trouve sa raison d’être en particulier dans son équipe médicale et paramédicale qui veille régulièrement à tout mettre en œuvre pour apporter à chaque patiente et patiente des prestations de soins individualisés, de qualité et rendre son séjour esthétique en Tunisie le plus agréable possible.

Cet établissement clinique, est doté d’un bloc opératoire pluridisciplinaire composé de 11 salles d’opération afin de répondre aux normes de soins et de sécurité les plus récentes. En effet, ce bloc permet de bénéficier d’une technologie de pointe avec une qualité d’air des salles d’opération assurée par des systèmes de flux laminaires à très haute filtration.

Après chaque opération, le patient est dirigé vers une salle de réveil, puis, vers une unité postopératoire.

Vos tarifs et vos services sont-ils garantis?

Ce qui caractérise notre offre tunisienne en termes de séjour médical, est en particulier la qualité des prestations de notre structure spécialisée dans la planification et organisation de séjours esthétiques 5 étoiles en Tunisie.

En effet, nous sommes une agence de tourisme médical qui veille à faciliter l’accès à l’information afin d’aiguiller le choix médical de notre patienté afin de rendre l’organisation logistique plus simple et rapide. En effet, notre excellente réputation est basée sur nos tarifs à la fois compétitifs et abordables.

Les tarifs de chirurgie esthétique indiqués incluent aussi bien votre séjour que votre intervention. Vous n’aurez rien d’autre à payer que le montant qui figurera sur votre devis personnalisé. Il n’ y a pas de coûts cachés.

Demandez votre devis gratuit et sans engagement de votre part.

chirurgie esthétique des paupières

L’impact de la chirurgie esthétique sur votre état psychologique

Dans une société contemporaine, l’apparence demeure un élément clé en termes de confiance en soi dans notre monde très médiatisé, en effet, l’apparence et l’estime en soi sont des facteurs qui contribuent à la confiance sociale et relationnelle étroitement liées chez un homme ou une femme qui veut se sentir mieux et en bonne humeur.
Il faut également mettre l’accent sur la montée en puissance des selfies, des réseaux sociaux et des applications de rencontres avec lesquels la confiance et l’apparence n’ont jamais été aussi visibles du «grand public».

Améliorer son look, c’est améliorer votre confiance.

Souvent, des caractéristiques physiques déséquilibrées ou très disproportionnées laissent un homme ou une femme à la fois déséquilibrée et émotionnellement sensible à son apparence physique.
Suite à une opération de chirurgie esthétique, un patient ainsi que le chirurgien esthétique notent de véritables changements positifs et significatifs en termes de confiance en soi, en effet, augmenter ou affiner une région de son corps est une source de préoccupation ou un dissuasif de confiance.
Nombreuses, sont les recherches scientifiques qui démontrent que la patienté après une chirurgie esthétique jouit d’un niveau de confiance en soi plus élevé par rapport à la phase de pré-chirurgie. C’est ce qui affirme, que la chirurgie plastique esthétique présente des avantages psychologiques évidents.
En fait, un patient qui recherche à apporter des améliorations chirurgicales et non chirurgicales à son apparence, à invariablement l’impression que l’amélioration ou la correction de ses disgrâces physiques particulières ne peuvent que l’aider à améliorer son image de soi.

Une image de soi positive, égal confiance en soi.

En réalité, certains patients et patientes déclarent qu’ils évitent voire fuir certaines activités et situations à cause des préoccupations liées à leur apparence, ce qui ne peut que devenir très décourageant.
Après une opération de chirurgie esthétique, la patienté affiche un sentiment beaucoup plus élevé de confiance en leur silhouette associé à un bien-être général. En effet, la chirurgie plastique, reconstructive et esthétique apporte le plus souvent des résultats esthétiques et psychologiques étonnants qui ne peuvent que contribuer à une augmentation de l’harmonie du physique, affiner les traits du visage, réduire ou minimiser les signes de la vieillisse naturelle ainsi que la correction des dommages et des déformations tissulaires.
Cependant, il est très important d’être clair sur les résultats escomptés qu’un candidat à une chirurgie plastique souhaite obtenir à partir d’une intervention de chirurgie ou de médecine esthétique.
Avant de passer sous le bistouri, il est important qu’un patient rencontre le chirurgien esthétique à l’occasion d’une consultation préopératoire personnelle afin de discuter de façon approfondie sur ses attentes qui doivent être à la fois réalistes et bien compris.
En effet, il est essentiel qu’un patient soit écouté par le chirurgien plasticien et comprendre les informations relatives à son intervention qu’il envisage y compris la préparation préopératoire ainsi que les protocoles de guérison afin qu’il puisse savoir à quoi s’attendre pendant les premières semaines ou le premier mois après son opération intervention comme les complications ainsi que les risques de la chirurgie.

tendances chirurgie esthetique

Le point sur les techniques de la chirurgie esthétique

Malgré que la plupart des techniques de chirurgie esthétique soient indiquées pour les hommes de même que les femmes, il existe des opérations qui sont réservés à la gente masculine ou qui nécessitent des actes différents selon que le patient soit un homme ou une femme.

Engouement féminin pour la chirurgie esthétique.

Selon une récente enquête réalisée par IFOP, que le nombre d’interventions de chirurgie esthétique est en stabilisation à un niveau élevé et qui s’accompagne par un degré de satisfaction très positif.
En effet, 4 femmes sur 5 sont très satisfaisantes de leur expérience de la chirurgie esthétique.

1-Liposuccion.

La «lipoaspiration», élimine de façon radicale les surcharges de graisse rebelles aux régimes alimentaires et les exercices physiques en agissant sur un vaste champ d’intervention comme les cuisses et des bras, les hanches, la taille, le ventre, voire le visage, le menton ou le cou.

2-Les chirurgies mammaires.

En réalité, on pense souvent à la chirurgie d’augmentation mammaire liée au développement de la taille du bonnet. Cependant, il existe des opérations de réduction, de lifting, lipofiling et changement de prothèses mammaires.
Par ses différentes techniques opératoires, les chirurgies esthétiques mammaires sont indiquées pour traiter une poitrine en manque de développement naturel, ayant perdue son aspect initial après à une ou plus qu’une grossesse, un amaigrissement ou une perturbation hormonale.

3-Augmentation des fesses.

La pose d’implants fessiers, apporte de la rondeur à des fesses plates et permet de sculpter le galbe du creux sous la hanche avec un aspect esthétique très naturel afin de remédier à un fessier plat.

Analyse de la tendance masculine en chirurgie esthétique.

Un homme moderne, entretient un nouveau rapport à sa silhouette et son par le traitement de leurs différentes disgrâces. C’est pourquoi, les hommes sont de plus en plus nombreux à être séduits par la chirurgie esthétique.

1-Greffe de cheveux.

Le phénomène de calvitie, trouve souvent ses origines dans l’hérédité et qui serait responsable de la crâne et les tempes qui se dégarnies davantage chez un homme de 35 à 45 ans.

La greffe de cheveux, est une auto-transplantation capillaire qui consiste à prélevé et réimplanter de façon automatique des unités folliculaires par un appareil de transplantation capillaire afin de rédéployer le volume des cheveux sur les régions en manque pour garantir un résultat à la fois naturel et définitif.

2-Blépharoplastie.

L’aspect des paupières, constitue un véritable marqueur de la vieillesse qui concerne davantage un homme âgé entre 30 et 50 ans et se corrige à l’aide d’une blépharoplastie qui supprime les poches sous les yeux.

La «chirurgie esthétique des paupières», est une correction des signes de vieillisse localisées sur les paupières et remplace l’aspect à la fois fatigué et plissé du regard par une nouvelle apparence plus harmonieuse et détendue

3-Gynécomastie.

La «poitrine masculine» est souvent causée par une prise de poids ou un développement anormal de la glande mammaire.

La «cure de gynécomastie», élimine les dépôts de graisse et le tissu glandulaire en trop chez les hommes pour rétablir au mieux l’anatomie normale avec pour principes de réduction du volume mammaire par exérèse chirurgicale directe et la diminution de l’excès cutané pour une rétraction cutanée.

Liposuccion

Quelle quantité de graisse est retirée lors d’une lipoaspiration?

Dés l’âge de 40 ans, il est fréquent de présenter des surcharges de graisse sur le ventre ou une autre partie du corps dont les régimes alimentaires, les exercices sportifs intensifs ainsi que toute autre méthode non invasive sont souvent insuffisants pour éliminer une telle bouée.
La lipoaspiration, élimine de façon radicale les surcharges de graisse sous-cutanée «rebelles» aux régimes d’amaigrissement et les activités physiques. Cependant, elle ne peut constituer une méthode d’amaigrissement ni pour faire une économie en termes d’amélioration d’hygiène de vie.

Liposuccion, Indications.

La pratique liposuccion, est indiquée pour un sujet qui présente un surplus de graisse localisée sur une ou plusieurs parties de son corps comme la face latérale des cuisses et des bras, les hanches, la taille, le ventre, voire le visage ou le cou.
En réalité, la localisation des amas de graisse varie selon le sexe du patient.
Chez les hommes, il s’agit souvent de la partie supérieure du corps tels que le cou, les bras ou l’abdomen.
Chez la gente masculine, la graisse est souvent localisée sur la partie inférieure du corps comme les fesses, les cuisses ou la culotte de cheval. A l’âge de 40 ans et après une ménopause, les excès de graisse peuvent également s’accumuler sur le ventre, les bras et le dos.

Quelle quantité de graisse est retirée lors d’une lipoaspiration?

Au bout de 6 mois, la liposuccion permet une élimination radicale des surcharges de graisse localisées avec une appréciable rétraction de peau. Quant aux cellules de graisse aspirées, elles n’ont pas la faculté de se re-multipler.

En moyenne, la liposuccion du ventre, les hanches les cuisses ou les genoux permet d’extraire 6 litres de graisse pure en moyenne. Cependant, le chirurgien esthétique recommande souvent à ses patients de suivre un régime alimentaire après l’opération afin de perdre encore quelques kilos de plus associé à un remodelage de la silhouette.

Pour que la graisse n’aura plus tendance à se développée sur une autre région, l’adoption d’une bonne hygiène de vie serait indispensable.

Liposuccion, Comment ça marche?

Le principe de la lipoaspiration, consiste à introduire via de courtes incisions des canules mousses à bout arrondi, non tranchant, perforées à leur extrémité de plusieurs orifices, connectés à un circuit fermé à travers lequel une pression négative est créée.
Il faut noter, que l’utilisation des canules permet de ne pas faire souffrir la peau sus-jacente pendant l’intervention et d’extraire les cellules de graisse en surnombre de façon harmonieuse et non pas traumatisante.
Le chirurgien esthétique, incision à l’ordre de 3 à 4 mm afin d’aspirer la graisse en excès avec une quantité qui dépend de la qualité de peau sus-jacente. Enfin, il pose une compression modelant pour limiter l’œdème post opératoire par à un panty adapté ou des bandes élastiques.
L’opération de liposuccion, dure entre 1 et 2 heures selon l’importance de la graisse à extraire et le nombre de localisations à traiter sous anesthésie générale ou parfois locale lors d’une hospitalisation de 1 à 2 jours.

esthétique

c VS Chirurgie Reconstructrice

La rhinoplastie, la blépharoplastie ou la mammoplastie sont des notions qui nous renvoient à une seule idée, à savoir, la chirurgie qu’elle soit à visée esthétique ou réparatrice sans savoir fixer les frontières entre les deux disciplines.
En réalité, il n’existe un seul titre pour qualifier un chirurgien spécialiste en chirurgie reconstructrice et esthétique. Mais, que signifie l’accolement entre les deux termes?
Le travail du chirurgien esthétique, englobe la totalité des interventions indiquées pour la modification, réparation ou embellissement des tissus et des contours extérieurs «visibles» d’un homme ou d’une femme, soit l’image corporelle.

La chirurgie réparatrice pour retrouver un aspect «normal».

La chirurgie réparatrice est une discipline qui comporte toute opération chirurgicale qui peut être qualifiée de «réparatrice» dans un objectif de redonner au visage et la silhouette une allure plutôt «normale» pour mettre fin à des séquelles subie après un évènement grave comme un accident ou un traumatisme ou le traitement d’un handicap physique, soit une malformation congénitale).

La chirurgie réparatrice, est indiquée essentiellement pour une réparation de l’apparence physique en faisant masquer le mieux possible un défaut ou une séquelle ce qui permet un résultat à visée médicale telle qu’une reprise de cicatrices, des soins dispensés après une brûlure ou une reconstruction mammaire après une mastectomie.

Ainsi, la chirurgie réparatrice apporte une transformation de l’anormal ou d’une pathologique vers le normal telle qu’une malformation congénitale, une séquelle de brûlure, de morsure, les séquelles d’un accident ou une chirurgie mutilante après cancer.

Suite à une opération de chirurgie réparatrice, cette dernière laisse des séquelles cicatricielles qui peuvent parfois nécessiter d’autres interventions.

La chirurgie esthétique pour un embellissement.

Par rapport à la chirurgie réparatrice, la chirurgie esthétique est uniquement indiquée pour le bien-être physique et psychologique d’un homme ou d’une femme.

En fait, cette discipline apporte une modification de l’apparence physique dans un objectif d’embellissement ainsi que l’élimination d’un complexe physique ou psychologique afin de permettre une plus grande confiance en soi.

En réalité, la chirurgie esthétique n’est jamais indispensable de point de vue physique, en effet, elle ne constitue pas une réparation d’un traumatisme physique, mais plutôt une amélioration ou un perfectionnement de l’aspect physique pour un sujet qui ne se sent pas bien dans sa peau.

La chirurgie esthétique ou celle de l’apparence, dérive de la chirurgie plastique et utilise les mêmes techniques dans un objectif une transformation d’un aspect disgracieux vers de l’harmonieux par la pratique d’un ensemble d’actes médicaux à part entière dans des conditions de sécurité et de soins rigoureuses selon les mêmes règles et contraintes légales d’exercice de tous les actes chirurgicaux.

La chirurgie esthétique, présente les mêmes avantages ainsi que les mêmes aléas que tout acte chirurgical.

En pratique, les praticiens de cette spécialité font souvent la distinction entre la chirurgie esthétique du visage qui englobe des interventions comme le lifting cervico-facial, la rhinoplastie ou la chirurgie des paupières de celle de la silhouette qui englobe la chirurgie des seins comme l’augmentation mammaire ou de la ptose mammaire, la lipoaspiration ou le lifting des cuisses ou des bras.

un-chirurgien-esthetique

Comment trouver un bon chirurgien esthétique en Tunisie?

Autant d’hommes et de femmes dont le miroir leur dit qu’il est temps de passer par la case chirurgie esthétique, s’interrogent et cherchent des conseils pour trouver le meilleur chirurgien esthétique qui saura comprendre ses attentes, ses doutes et craintes.
Quelle que soit l’opération de chirurgie esthétique à envisager, elle constitue une véritable intervention susceptible de transformer dans une certaine mesure sa silhouette ainsi que son aspect physique.
Comment faire le choix de son chirurgien esthétique sans se tromper?

La réputation du chirurgien esthétique.

Tout patient ou patiente, doit se fier au bouche-à-oreille en tant que critère du choix.

En effet, un chirurgien esthétique dont la réputation est installée de façon tranquille d’une année à l’autre peut être digne de confiance. De plus, il est possible de se demander si le praticien est intervenu sur telle ou telle célébrité.

Le patient ou la patiente, doit croiser les avis avant d’entreprendre une opération de chirurgie esthétique et être prudent avec les avis et en particulier sur les forums de discussion sur Internet.

Faire une idée après un premier contact.

Après une première sélection sur la base de certains critères de choix, la consultation préopératoire est une occasion qui permet de faire le choix final.
En fait, le bon chirurgien esthétique est celui qui ne dit pas oui à toutes les demandes de ses patients même les plus extravagantes. Il est celui, qui dit non à une opération à risque qui tient également compte des détails de l’état de santé de son patient et prend son temps.
Il faut noter, qu’une consultation de 10 minutes est un mauvais signe surtout si la chirurgie est compliquée.
Pour une opération de chirurgie esthétique, la mise en confiance est un véritable indice pour reconnaître un bon chirurgien esthétique.

1 2