liposuccion tunisie

Questions avant liposuccion

Historiquement, la liposuccion est inventée en 1977 par le Docteur Yves Gérard Illouz et s’impose aujourd’hui comme l’opération de chirurgie esthétique la plus pratiquée dans le monde, en effet, elle est l’unique option fiable pour ôter de façon efficace les surplus de graisse localisés sur les différentes parties du cops avec des résultats esthétiques souvent très satisfaisants et définitifs.

Dite également la «lipoaspiration», elle consiste à élimine radicalement les surcharges de graisse localisées les différentes parties du corps sans qu’elle peut constituer une méthode d’amaigrissement ni pour faire des économies en termes d’amélioration de l’hygiène de vie mais plutôt une alternative à l’amincissement sur des régions bien définis dans un objectif d’une harmonie des formes et de la silhouette et du visage.

Qui sont les bons candidats à une liposuccion?

La liposuccion, est indiquée pour un sujet qui présente un surplus de graisse localisée sur une ou plusieurs régions du corps dont l’emplacement varie selon le sexe du patient.

Chez les hommes, les amas de graisse est localisée sur la partie supérieure du corps d’un homme comme le cou, les bras ou le ventre.

Chez la gente féminine, la graisse est souvent localisée sur la partie supérieure du corps comme le fessier, les cuisses ou la culotte de cheval. A l’âge de 40 ans, la ménopause est responsable de la graisse qui peut s’accumuler sur l’abdomen, les bras ou le dos.

En pratique, cette intervention permet de sculpter le corps en faisant aspirer les excès de graisse localisés sur:

Le double menton,

Les bras,

Les hanches,

Le ventre,

Les fesses,

Les cuisses,

Les genoux,

Les mollets.

Conseils et recommandations avant-après la liposuccion.

Avant la liposuccion.

Pour un patient obèse ou en surpoids, le praticien recommande de façon systématique de se rapprocher de son poids idéal avant de subir une liposuccion.

En réalité, le tabagisme est un facteur qui aggrave le risque de complication post opératoire. C’est pourquoi, il est conseillé d’arrêter de fumer pendant un mois avant la chirurgie et un mois après l’intervention tout comme les médicaments composés d’aspirine pendant les 3 semaines précédentes à l’opération.

Après la liposuccion.

D’abord, la reprise des exercices sportifs L’activité physique doit se faire de façon progressive:

Après 2 semaines de l’intervention, il est possible de commencer par les exercices au sol,

La natation après 15 jours,

La course à pied est permise après 4 semaines.

En réalité, la réussite d’une opération de lipoaspiration dépend en particulier de l’hygiène de vie adoptée par le patient qui doit manger une alimentation saine et exercer régulièrement une activité physique dans un objectif d’éviter une reprise du poids ce qui ne fait que provoquer des effets de yoyo néfastes qui affectent la qualité de  peau qui perd en termes d’élasticité.

Quels sont les résultats d’une liposuccion?

Au bout de 3 à 6 mois, le temps nécessaire pour que la peau se rétracter complètement et se réadapter à la nouvelle silhouette, les cellules de graisse aspirées n’auront plus la faculté de se multiplier avec des résultats définitifs.

obésité

L’obésité, doit-elle être considérée comme maladie chronique?

La notion d’obésité, est liée à une maladie chronique sont le traitement doit s’inscrire dans la durée, en effet, toute interruption de son processus ne peut conduire qu’à une reprise de poids comme la glycémie ou la tension artérielle qui remontent lorsque les traitements du diabète ou de l’hypertension artérielle sont arrêtés.

Dans cette optique, les régimes alimentaires suivis pour une durée limitée ne conduisent qu’à un échec.

En fait, l’accès à une meilleure compréhension des causes et mécanismes de l’obésité, conduit à un important enjeu de la recherche. De même que toute maladie chronique, l’obésité est un effet irréversible une fois installé dont la prévention de son développement est aujourd’hui primordial dans un objectif d’enrayer cette épidémie mondiale.  

Obésité, doit-elle être considérée comme une maladie chronique?

La réponse est positive.

L’obésité, constitue aujourd’hui un problème de santé publique qui préoccupe tous les pays de la planète à cause de son rôle déterminant dans le développement de certaines maladies chroniques ainsi que son influence sur le taux de mortalité.

En réalité, la chronicité de l’obésité n’est plus une question discutable depuis près d’un siècle.

Aujourd’hui, la question qui se pose est de savoir si l’obésité doit être qualifiée de «maladie». Selon World Obesity Federation, l’obésité se définie comme une maladie à la fois chronique et récidivante.

Selon un comité scientifique d’experts, l’obésite suit le modèle d’un processus pathologique, sauf que l’agent toxique ou pathologique est lié au régime plutôt qu’à un microbe.

Dans cette optique, Dr George Bray examine les effets de l’excès de nourriture, une faible activité physique ainsi que plusieurs facteurs environnementaux interagissent avec la susceptibilité génétique afin d’établir des parallèles avec les autres maladies chroniques.

Sachant, que l’ampleur de l’obésite et ses effets indésirables peuvent dépendre de la virulence ou la toxicité de l’environnement ainsi que son interaction avec l’hôte.

L’obésité, suit un processus de maladie chronique.

Les experts de l’obésite, explique que le processus d’obésité élimine le sentiment de culpabilité du patient ou l’idée qu’il soit l’unique responsables de son excès de poids.

Cela, permet également de mettre l’accent sur les façons dont la pathogenèse peut être abordée.

Enfin, cela montre aussi que le traitement avec succès l’obésité permet d’éliminer  beaucoup de ses comorbidités.

Ainsi, la déclaration de l’obésite comme une maladie permet à un sujet qui souffre de l’obésité qui désire avoir accès à un conseil et à un soutien médical se sensibiliser à la surveillance et la réduction des déterminants sociaux, les environnements obésogènes et les causes systémiques du gain de poids.

En fait, l’obésité doit être considérée comme une réponse normale à un environnement obésogène, et non pas en tant qu’un état biologiquement normal ou sain.

Enfin, la reconnaissance de l’obésite comme une maladie contribuer aussi à la réduction de la stigmatisation et permettre un changement de l’opinion et du discours publics sur la responsabilité des personnes obèses.

Dans un pays où les services de santé sont financés par des régimes d’assurance maladie, l’obésité peut être mieux prise en charge même lorsqu’elle ne soit pas accompagnée de comorbidités.

rhinoplastie tunisie

Abdominoplastie peut-elle se débarrasser des vergetures?

Les vergetures, sont causées par une rupture des fibres élastiques du derme suite à une ou multiples grossesse ou une importante perte de poids ou certaines maladies infectieuses liées au syndrome de cushing.

Il s’agit de stries de couleur blanche situées sur l’abdomen, la poitrine, les bras, les cuisses et le fessier qui indiquent que la peau est distendue.

plastie abdominale ,Abdominoplastie, peut-elle éliminer les vergetures?

La réponse est positive.

La «plastie abdominale», corrige le relâchement cutané et musculaire du ventre affecté par les multiples grossesses ou les prises de poids suivies d’un important amaigrissement.

Schématiquement, cet acte agit sur un surplus de graisse localisé sur le ventre à partir de la quarantaine chez un homme et après la ménopause, un excès de peau faisant apparaitre le classique tablier abdominal suite aux grossesses ou un écartement des muscles abdominaux d’origine congénitale ou suite à une césarienne chez une femme.

La chirurgie d’abdominoplastie, est indiquée pour une femme de 40 ans et plus, ménopausées et qui présente un surplus de graisse sur le ventre suite à un régime alimentaire, un écartement des muscles abdominaux après une chirurgie de césarienne ou plusieurs grossesses.

Lors d’une opération de plastie abdominale, le chirurgien esthétique élimine l’excès de peau et de graisse sur la zone du ventre, en effet, cet acte supprime les vergetures localisées directement sur la peau en excès sans qu’elle ne permet de résoudre les vergetures en dehors de l’abdomen.

Il faut noter, que malgré que l’abdominoplastie ne soit indiquée pour éliminer les vergetures, elle permet  d’éliminer celles qui se trouvent directement sur la peau en excès.

Abdominoplastie, Comment ça marche?

Opération.

Le chirurgien esthétique, incise autour du nombril selon la localisation et la quantité de peau lésée. Pour traiter un important relâchement cutané, il élimine le surplus cutané sur la partie inférieure du ventre et redrape, en la retendant, la moitié supérieure, qui serait ensuite étirée afin de recouvrir une surface quasiment doublée.

Ensuite, il resserre les muscles grands droits dits «diastasis» pour recréer la ceinture abdominale solide, aplatir la région de l’estomac et affiner la taille.

Cette opération, dure entre 90 minutes et 3 heures selon l’importance du travail chirurgical accompli sous anesthésie générale lors d’une  hospitalisation de 2 à 5 jours.

Suites opératoires.

Un œdème au-dessus de la cicatrice, persiste pendant 1 mois.

Une diminution de la sensibilité des zones décollées au-dessus du pubis, est fréquente pendant quelques semaines.

La patiente, doit porter un vêtement compressif, jour et nuit, pendant 2 semaines pour diminuer les risques d’hématome

Un arrêt de travail pendant 2 à 4 semaines est recommandé. Il faut également attendre 6 semaines avant de reprendre la pratique des exercices sportifs.

En termes de complications, il peut s’agir d’infections, une atteinte des nerfs responsable d’une limitation des mouvements ou une paralysie faciale qui s’estompe après quelques mois, un hématome ou des troubles de la cicatrisation.

Résultat esthétique.

Immédiatement après l’intervention, le ventre présente moins de vergetures et avec beaucoup plus de fermeté.

Après 12 mois, la plastie abdominale permet de rétablir l’état normal du ventre en agissant de façon durable sur les muscles et non pas de façon superficielle sur la peau ainsi qu’un remarquable changement physique et psychologique.

abdominoplastie homme

Abdominoplastie pour hommes: Quand le lifting du ventre se conjugue au masculin!

Après la quarantaine, il est fréquent qu’un homme présente un surplus de graisse sur le ventre associé à un important relâchement cutané de peau dont la chirurgie esthétique d’abdominoplastie est indiquée.

La «plastie abdominale tunisie», consiste à éliminer la peau du ventre abîmée, distendue, cicatricielle ou vergeturée dans un objectif de retendre la peau saine et périphérique ainsi que le traitement d’une surcharge de graisse localisée par la pratique d’une lipoaspiration et des lésions des muscles abdominaux sous-jacents.

La lipectomie abdominale pour déloger le dépôt de graisse et l’excès cutané du ventre.

Chez la gente masculine, l’approche de la chirurgie esthétique de plastie abdominale ne peut être envisagée de façon similaire à celle des femmes, en effet, les critères de «beauté au masculin» sont  différents en termes de silhouette masculine qui stocke davantage la graisse sur le haut du corps au niveau des seins et le ventre.

C’est ce qui explique que nombreux d’hommes commencent à trainer une bedaine après l’âge de 30 ans.

Chez un jeune homme dont la peau est assez souple et élastique, une liposuccion du ventre isolée est suffisante pour resculpter le bas du ventre et tonifier la silhouette. 

Au fil des années, les surcharges de graisse ne font qu’affaiblir les fibres élastiques de peau et se traduisent en relâchement cutané de l’abdomen. Quant aux lésions musculaires, ils peuvent également affecter la sangle abdominale du fait du surpoids localisé. Il s’agit, d’altérations qui nécessitent une plastie abdominale.

En réalité, certains candidats à cette opération ne peuvent être de bons candidats à la plastie abdominale.

En effet, les amas de graisse localisés autour des organes profonds ne sont pas accessibles pour les canules de liposuccion et dont seul un régime alimentaire adapté, un traitement médical et l’exercice d’une activité sportive régulière peuvent déloger la graisse viscérale. 

Une fois que les mesures d’amaigrissement permettent d’aboutir à un résultat positif en termes de perte d’excès de poids, la chirurgie d’abdominoplastie est ainsi envisageable pour éliminer les résidus de gras et retendre la peau du ventre.

Plastie du ventre : une chirurgie réparatrice pour les hommes qui ont perdu du poids.

Suite à une importante perte de poids notamment après une opération de chirurgie bariatrique, un homme peut souffrir d’un excès et un relâchement de la peau sur l’abdomen ce qui s’avère particulièrement frustrant, en effet, les progrès des techniques d’amincissement et équilibre pondéral sont annihilés par l’aspect de la peau qui pendouille.

C’est pourquoi, seule la chirurgie esthétique de lifting du ventre peut corriger l’excès cutané et redessiner la silhouette d’un homme. 

Les spécificités de l’abdominoplastie masculine.

Chez les hommes, la plastie abdominale ne diffère pas beaucoup de celle des femmes.

En pratique, l’unique différence notable réside dans la correction de la paroi musculaire du ventre.

Avec les grossesses multiples, les muscles de l’abdomen risquent de se distendre sous le poids du bébé tout comme chez un homme dont la perte de tonicité musculaire est susceptible de se développer à cause du surpoids, un manque d’activité sportive ou une malformation congénitale.

Cependant, la distension des muscles du ventre d’un homme est rarement aussi importante que celle provoquée par une grossesse. Ainsi, le traitement chirurgical qui porte sur la sangle abdominale est souvent moins invasif lorsqu’il soit pratiqué sur les hommes.

esthétique

Les interventions esthétiques les plus populaires chez les mamans?

Suite à une grossesse, un accouchement, un allaitement, le corps d’une maman se transforme avec des kilos en excès qui s’accumulent pendant plusieurs mois, un relâchement musculaire sur le ventre ou un affaissement et une perte de volume mammaire.
Le point sur les chirurgies esthétiques les plus populaires chez les mamans.

1-Le lifting seins pour traiter la ptose mammaire post-grossesse.

Suite à un sevrage, les canaux lactifères se rétrécissent et la glande mammaire devient moins consistante ce qui affecte le volume de la poitrine qui serait à la fois plus petit ainsi que son plus affaissé. En fait, les variations de la taille des seins pendant une grossesse et la période d’allaitement ne font que fragiliser les ligaments qui les soutiennent.
Il s’agit de la «ptose mammaire» qui se définie comme une chute et un déroulement des seins à cause d’un affaissement de la glande et une distension exagérée de la peau qui enveloppe la poitrine qui devient très basse.
La chirurgie esthétique du lifting mammaire, remet de l’aréole et le mamelon en bonnes positions et permet de déconcentrer et ascensionner la glande ainsi que l’élimination de la peau en excès afin d’avoir deux seins en harmonie entre eux-mêmes, galbés et ascensionnés ainsi qu’un accroissement du volume mammaire pour une femme dont la poitrine est tombante au point de devenir une source de désagréments psychologiques.

2-Abdominoplastie avec ou sans liposuccion du ventre.

Pour une maman n’ayant plus de projet de nouvelle grossesse, certaines femmes choisissent de subir une opération de plastie abdominale pour retrouver un ventre plat.
L’abdominoplastie, parfois associée à une liposuccion du ventre, corrige le relâchement cutané et musculaire d’un abdomen affecté par une grossesse suivie d’un excès de peau responsable de l’apparition du classique tablier abdominal ainsi qu’un écartement des muscles abdominaux après une césarienne.

3-Traitements de médecine esthétique des vergetures après la grossesse.

Les vergetures, sont des marques rouges ou blanches striant la surface de l’épiderme et provoquées par une distension excessive de la peau suite à une grossesse.
Pour atténuer les vergetures liées à la grossesse, la médecine esthétique offre plusieurs techniques, à savoir:
Le laser, qui détruit les micro-colonnes de peau en faisant délivrer de la chaleur qui stimule les fibroblastes, soit les cellules responsables de la synthèse de la peau.

Le Peeling, ce procédé chimique qui consiste à exfolié la peau en profondeur pour qu’elle soit régnée lors d’une seule séance qui se déroule sous anesthésie locale.
La carboxythérapie, qui se base sur des injections de gaz carbonique médical stérile sur les parties du corps qui présentant des vergetures ce qui provoque une stimulation de synthèse du collagène.

4-La chirurgie intime esthétique et réparatrice après l’accouchement.

La grossesse, est responsable d’une perte progressive de la tonicité du vagin dont la «vaginoplastie» permet de restaurer son l’anatomie ainsi que celle du périnée en faisant renforcer ment la musculature pour qu’une maman puisse retrouver sa sexualité postérieure avec une amélioration visuelle de la vulve qui devient mieux dessinée après réduction de l’orifice vaginal.

facette dentaire

5 stars de Hollywood qui se sont fait poser des facettes dentaires

Une facette dentaire, prend la forme de petite coque très fine composée de céramique et posée sur le devant des dents.
La pose de facette dentaire, est un acte d’esthétique dentaire qui permet de changer une teinte, la forme et l’alignement du sourire dans un objectif de modification de l’aspect des dents ou la restauration d’une dent endommagée,
Embellir la forme et de la taille des dents,
Améliorer une teinte dont le blanchiment dentaire ne peut apporter pas une solution satisfaisante,
Une légère rectification de l’alignement des dents affectées par des défauts sont modérés,
Eliminer l’écart entre deux dents dit les «dents du bonheur»,
Renforcer une dent fragilisée par l’usure.
A Hollywood, le talent est souvent insuffisant pour avoir un premier rôle, en effet, il faut disposer d’un beau visage dont une bonne dentition est un élément indispensable. C’est pourquoi, de nombreux stars et starlettes du cinéma aux USA optent pour les traitements de médecine dentaire en particulier celui des facettes dentaires au point qu’il est baptisé le «Hollywood Smile».
Quels acteurs d’Hollywood ayant posés des facettes de dents?

Tom Cruise.

A l’âge de 60 ans, il fait toujours partie des figures à la fois emblématiques et charmantes du cinéma américain avec son sourire contagieux.
Sa première apparition, remonte à l’année 1983 à l’occasion du film Outsiders lors duquel il affichait une dentition peu enviable, des dents décolorées et mal alignées. Après avoir subi une opération de facettes dentaires, il affiche aujourd’hui des dents blanches et un sourire radieux.

Demi Moore.

A cause du stress, la starlette avait perdu deux dents de devant.
Afin de les remplacer, la starlette à optée pour une pose de facettes en céramique afin d’avoir un sourire à la fois éclatant et en parfaite symétrie. En effet, son vœu est totalement exaucé grâce au Hollywood Smile.

Nicole Kidman.

De même que son ex-mari Tom Cruise, elle à fait appel à un chirurgien dentiste pour mettre fin à ses petites dents et son sourire gingival qui le prive d’avoir le statut de star d’Hollywood.
Afin d’y remédier, la jolie starlette d’origine australienne avait posée des facettes dentaires en céramique et faisant retirer un bout de sa gencive.

Nicolas Cage.

Malgré que sa carrière d’acteur à pris une grande ampleur, en effet, Nicolas Cage fait aujourd’hui partie des stars du cinéma américain les plus célèbres, il était insatisfait de l’aspect de son sourire.
C’est pourquoi, il avait poussé la porte du cabinet de son chirurgien dentiste pour réaliser une opération de pose de facettes dentaires afin d’améliorer l’éclat ainsi que l’alignement de ses dents visibles.

George Clooney.

Ayant fait ses débuts dans la série télévisée Urgences, George Clooney abordait depuis cette époque un sourire caractéristique et charmant au point qu’on se demandait pourquoi il songerait à y toucher ses dents.
En réalité, il avait usé ses dents d’une année à l’autre à cause du problème de bruxisme. Ainsi, la pose de facettes dentaires lui à permis de retrouver son joli sourire et limiter le grincement de ses dents.

technique du tatouage

Enlever un tattoo avec le laser

Le «Tatouage», est un dessin décoratif ou symbolique permanent effectué sur la peau en utilisant des encres qui contiennent des pigments industriels en plusieurs couleurs.
La technique du tatouage, consiste en une injection d’encre sous la peau par des aiguilles ou des objets pointus pour déposer l’encre sous la peau entre le derme et l’épiderme.
Cependant, pour autant de raisons il est fréquent de se détatouer.

Qu’est-ce que le détaouage laser?

Un acte de médecine esthétique qui permet de supprimer totalement un tatoo sans laisser de trace. Il s’agit d’une technique plus efficace par rapport au dermabrasion susceptible d’engendrer des cicatrices disgracieuses.
Le détatouage au laser, consiste à utiliser l’effet de chaleur du laser pour faire éclater rapidement les pigments du tatouage qui seront éliminés à l’aide des macrophages avec une longueur d’onde du laser qui dépend de la coloration du tatouage et de la zone ciblée.

Détaouage laser, Indications.

Les lasers utilisés en termes de détatouage d’un tattoo artistique ou un maquillage permanent, varient selon les longueurs de ses ondes.
Le détatouage au laser, est indiqué pour effacer un tatouage en différentes couleurs à l’aide d’une lumière qui viser en particulier les pigments d’une certaine couleur pour qu’elle soit éclatée. Quant aux particules microscopiques produites dans la peau, elles sont nettoyées par les propres globules blancs de l’organisme.

Détaouage laser, Comment ça marche?

Dans une première étape, le médecin esthétique commence à analyser le tatouage. Ensuite, il utilise le laser afin de dissiper les pigments du tatouage sans provoquer d’abrasion ni de brulure.
Une fois que les lasers décomposent les particules d’encre en morceaux, les globules blancs peuvent les absorber pour les transporter vers le foie.
Les pigments plus foncés sont éliminés plus facilement tandis que les encres plus claires et plus réfléchissantes sont moins sensibles aux lasers.
En fait, le nombre de séances de détatouge dépend du type de tatouage, sa localisation, la couleur utilisée qu’elle soit mono chrome ou polychrome avec une moyenne de 6 à 10 consultations.

Détaouage laser, Suites opératoires.

A la fin de la séance de laser, le médecin esthétique applique un pansement couvrant qu’il renouvèle en fonction de l’indication à traiter.
Pendant la phase de cicatrisation, cette dernière fait l’objet d’une semaine de suivi.
Parfois, une urticaire passagère est visible.
Pendant et après le traitement, il ne faut pas s’exposer au soleil afin d’éviter la photopigmentation.
La peau commence par rougir, se boursoufler et former une croute qu’il ne faut surtout pas toucher pour ne pas marquer son épiderme.

Détatouage laser, Résultat esthétique.

Au bout de chaque séance de laser, le tatouag s’estompe encore plus.
En fait, plusieurs éléments contribuent pour obtenir un résultat esthétique satisfaisant, à savoir, la coloration, la position du tatouage, la réponse immunitaire propre au patient ainsi que le type de sa peau.
Le laser, élimine totalement le tatouage.
Les cas réfractaires à ce traitement, sont principalement liés à la nature de l’encre utilisée dans le tatouage, en effet, il est parfois inconnue.

fumer

Comment la chirurgie esthétique peut-elle vous empêcher de fumer?

Pour un fumeur ou une fumeuse qui envisage de subit une opération de chirurgie esthétique, il est vivement recommandé d’arrêter de fumer pendant 1 mois avant et après l’intervention afin d’éviter les risques liées au tabagisme.
Avant toute opération chirurgicale, il est très important d’arrêter de fumer y compris la cigarette électronique afin de réduire au maximum les risques liés à l’intervention et au profit de l’assurance d’une plus grande sécurité, un meilleur résultat esthétique et une phase de convalescence plus rapide.
Le point sur les avantages de l’arrêt forcé du tabac sur le long terme.

Arrêter de fumer, élimine les risques liés au tabagisme en termes de chirurgie esthétique.

En règle générale, le tabac est mauvais pour la santé.
En fait, le tabagisme avant ou après une chirurgie esthétique ne fait que provoquer plusieurs complications parfois majeures, à savoir:
Augmenter les problèmes cardiovasculaires ou de respiration comme les risques de phlébite, une embolie pulmonaire ainsi qu’une forte augmentation des œdèmes,
Des complications liées à une infection dont le risque de survenue est important chez un patient ayant fumé avant une intervention.

Arrêter de fumer, élimine les risques liés à la cicatrisation après une chirurgie esthétique.

La majorité des risques de tabac, ont trait à la phase de cicatrisation.
Au profit d’une bonne cicatrisation, il est vivement conseillé de ne pas fumer pendant les 4 semaines qui suivent une opération de chirurgie esthétique, en effet, les cigarettes contiennent du monoxyde de carbone qui remplace l’oxygène dans les globules rouges qui amènent normalement l’oxygène vers la cicatrice pour qu’elle puisse se réparer.
En fait, l’oxygène permet aux cellules de cicatrice de se régénérer à plein régime. Ainsi, la diminution de l’oxygène empêche le bon fonctionnement des poumons, de survivre, voire causer une nécrose.
En fait, un patient qui fume avant et directement après un acte de chirurgie esthétique peut avoir une cicatrisation à la fois plus longue, plus difficile et sujette à des complexités telle qu’une cicatrice brunie, des tissus abîmés ou des points de sutures qui sautent.

Chirurgie esthétique, Une véritable motivation pour arrêter de fumer.

Les statistiques, affirment que les risques de complication post-opératoires se multiplient par 12 chez un patient fumeur, voire une mauvaise cicatrisation qui peut atteindre la nécrose de certains tissus.
En fait, le manque d’oxygénation de l’organisme provoqué par le tabac peut aussi provoquer des œdèmes, des phlébites ou des embolies pulmonaires.
Les études cliniques, démontrent que fumer une seule cigarette pendant plusieurs semaines qui précédent une intervention augmente fortement ce risque tandis qu’une autre étude publiée par la revue Plastic and Reconstructive Surgery 42 patients confirment qu’après 5 ans de leurs opérations, 40% des patients ont arrêtés de fumer quotidiennement et 1/4 avait arrêté complètement le tabagisme.
En fait, 70% des patients ont trouvé la motivation grâce aux paroles du chirurgien esthétique concernant les effets néfastes du tabac.
En fait, l’exposition des risques post-opératoires liées à la chirurgie esthétique, constitue à la fois un véritable déclencheur et un sevrage formé même de façon temporaire qui amène un patient d’arrêter définitivement de fumer.

esthétique

Y a-t-il un âge maximum pour la chirurgie esthétique?

Nombreux, sont les patients qui font recours à une opération de chirurgie esthétique dans un objectif de correction des imperfections données par la nature ou pour éliminer les affres de la vieillesse pour se sentir mieux dans la peau.
La lutte contre les signes de vieillesse, est également une démarche naturelle dont les progrès de cette spécialité de la chirurgie plastie permettent de vivre plus longtemps en bonne santé. En effet, le nombre d’hommes et de femmes qui envisagent de recourir à la chirurgie esthétique après l’âge de 60 ans, voire même plus tard est de plus en plus important.
A l’occasion d’une consultation préopératoire qui précède un acte de chirurgie esthétique, il est très fréquent qu’un chirurgien esthétique de voir ses clients patients se poser des questions sur l’opportunité pour eux de subir une intervention malgré leur âge avancé.

La chirurgie esthétique à toutes les tranches d’âge.

En invoquant l’âge et la vieillisse naturelle, on a tendance à associer un âge avancé et les problèmes de détérioration physique. Cependant, une idée reçue doit être combattue.
En termes de chirurgie esthétique, le critère prédominant à prendre en compte est celui de l’âge physiologique de chaque patient, soit celui qui dénote son état physique. C’est pourquoi, un praticien plasticien parfois refuser une opération à une patiente de 30 ans qui présente une maladie chronique ou un risque de santé majeur et accepter d’opérer une femme de 70 ans en pleine forme et en pleine santé pour la même intervention.
En réalité, il ne faut pas négliger un certain nombre de facteurs de risques qui peuvent croître avec l’âge comme les problèmes cardio-vasculaires qui peuvent survenir au détour d’une opération chirurgicale. Pour un patient âgé, un chirurgien esthétique préconise souvent la réalisation d’un check-up complet afin de mettre en lumière tout éventuel trouble ou une pathologie passée inaperçue.

À chaque âge son intervention de chirurgie esthétique?

Avant toute intervention, le chirurgien esthétique doit également prendre en compte la nature de l’acte à réaliser ainsi que le temps de récupération qu’elle nécessite.
En fait, certains actes sont plus demandés par une patienté à un âge avancé, à savoir, le lifting cervico-facial, la blépharoplastie, le cure du double menton, le traitement du relâchement cutané, une chirurgie esthétique des mains ou celle de redrapage du cou.
Il s’agit, d’opérations qui peuvent apporter une valeur ajoutée à un patient souvent motivé par une amélioration de son apparence et continuer à prendre soin de lui.

Bien préparer l’intervention d’un patient âgé.

Quel que soit l’âge du patient, la prudence impose de réaliser un bilan de santé qui s’appuie sur la pratique d’une série d’examens médicaux: Une analyse de sang, un électrocardiogramme, des analyses complémentaires en cas de maladie chronique comme le diabète ou l’hypertension.
Sachant, que certains facteurs de risques amènent le chirurgien esthétique à refuser une opération quel que soit l’âge du patient comme l’obésité,
Le tabagisme lorsque le patient n’a pas la volonté d’arrêter de fumer pendant 1 mois avant l’intervention,
Des antécédents de maladies vasculaires,
Une récente hospitalisation.

Lifting des fesses

Qu’est-ce qu’un lifting brésilien?

La notion de «Lipofilling», est liée à un acte naturel de chirurgie esthétique qui permet d’éviter la pose d’implants en gel de silicone sur les seins, les fesses, les mollets et les pectoraux, ou les injections des produits résorbables comme dont la durabilité reste limitée dans le temps.
Au profit d’un jolie fessier, à la fois bien bombé et ferme et afficher un postérieur bien rebondi comme celui des sœurs Kardashian, le lifting brésilien est aujourd’hui une tendance qui surpasse l’augmentation mammaire.

Lifting brésilien, De quoi s’agit-il?

Le «Brazilian- Butt-lift» est un acte chirurgie esthétique à la fois naturel et écologique en termes d’augmentation du volume fessier, qui permet d’avoir des fesses plus fermes, plus hautes et plus bombées avec un relooking total de la zone du bassin dans un objectif de mise en valeur de fesses aplaties.
Le «lipofiling fessier», implique une véritable sculpture corporelle des fesses en agissant sur sa forme et son galbe pour corriger des fesses ternies affectées par les facteurs congénitaux liés à la vieillisse naturelle ou un important amaigrissement.

Lifting brésilien, Comment ça marche?

Avant l’intervention.

Un bilan clinique et un bilan sanguin sont réalisables conformément aux prescriptions.
Le chirurgien esthétique, réalise une minutieuse étude sur les modifications à apporter à l’aide de photographies comparées avec celles de la patiente pendant sa jeunesse.
Parce que le tabagisme ne fait qu’aggraver le risque de complications post opératoires, il est vivement conseillé que d’arrêter de fumer un mois avant la chirurgie et un mois après de même que tout médicament composé d’aspirine pendant les 3 semaines qui précédent l’opération.

Intervention.
Schématiquement, l’opération de lifting brésilien se déroule en deux étapes bien distinctes.
1-Prélèvement de la graisse.
Le chirurgien esthétique, réalise une petite liposuccion afin de prélever la masse de graisse nécessaire à partir d’un site donneur comme le ventre, les cuisses, les hanches ou les genoux.
Parfois, il effectue une lipoaspiration complète pour affiner la silhouette de la patiente.
Ensuite, la graisse aspirée est centrifugée pour se débarrasser de ses impuretés.
2-Injection de la graisse.
Une fois purifiée, la graisse est injectée sur les fesses en forme de micro-billes de tissu et réparties sur l’espace à remplir de façon à ce que les cellules greffées soient au contact des capillaires.
Ainsi, le volume fessier serait en harmonie avec les cuisses et les hanches.
En pratique, cette opération dure entre 90 minutes et 2 heures selon la quantité de graisse à aspirer et réinjecter sous anesthésie générale ou parfois locale lors d’une hospitalisation de 1 jour.

Lifting brésilien, Suites opératoires.

Pendant les premiers temps, il est fréquent de ressentir quelques douleurs modérées avec une intensité variable d’une patiente à l’autre.
Un œdème et des ecchymoses se résorbent après 1 mois.
La reprise des activités professionnelles est permise après quelques jours. Cependant, il faut attendre 4 semaines pour reprendre la pratique des activités sportives.

Lifting brésilien, Résultat esthétique.

Immédiatement après l’intervention, les premiers résultats sont visibles.
Le résultat esthétique du lipofiling fessier, est définitif après 3 à 6 mois.
Cette opération, permet une nette amélioration de la tonicité de peau en termes de texture, souplesse, élasticité et hydratation ainsi qu’un aspect naturel des fesses au regard comme au toucher.

1 2 3 8